Au cœur du village de Bandol, partons à la découverte d’une adresse originale et pleine de surprises ! J’ai eu le plaisir d’interviewer Cécilien Marongui, le jeune fondateur de « Cécibien au Marché », un concept innovant à la croisée de la restauration et du service traiteur en plein air. Il nous parle de son métier avec passion ! Prêts à vous régaler ? C’est parti.

Cécilien, vous venez du milieu de la restauration… pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

« Originaire de Six-Fours-Les-Plages, j’ai été formé à l’École Hôtelière de Toulon. En 2012, grâce au soutien de mes professeurs qui voyaient en moi un cuisinier en devenir, j’ai eu la chance de faire un stage aux côtés du Chef Arnaud Donckele, au restaurant deux étoiles au guide Michelin la Vague d’or de la résidence de la Pinède à Saint-Tropez. Au cours de cette saison, le restaurant a reçu sa troisième étoile ! Peu après, j’ai gagné le concours de meilleur élève à l’Ecole Hôtelière pendant ma deuxième année de BTS.

Au cours de mon expérience à Saint-Tropez, j’ai évolué dans la haute gastronomie française, ce qui m’a permis par la suite de travailler à Paris avec mes idoles de jeunesse. J’ai ainsi travaillé un an avec le Chef Yannick Alléno au Terroir parisien, puis un an avec le Chef Jean-Louis Nomicos au restaurant Le Frank, à l’occasion de l’ouverture de la fondation Louis Vuitton. À la suite de cette expérience parisienne, j’ai fait le choix de descendre dans le Sud de la France pour travailler un an au restaurant gastronomique Les Oliviers de l’hôtel 5* l’Île Rousse à Bandol.

Comment avez-vous eu l’idée de Cécibien au Marché ?

En 2016, j’ai décidé de voler de mes propres ailes. À 24 ans, j’avais envie de relever le défi de porter un projet innovant et un peu fou : créer la version hybride d’un food-truck, d’un traiteur et d’un restaurant. Le tout, sur un marché provençal. C’est avec ma famille, mes amis et ma copine que nous avons concrétisé le projet. La mairie de Bandol a cru en ce concept et nous avons pu nous installer sur le marché, à deux pas de la place de l’église.

Comment fonctionne ce service de « traiteur en plein air » ?

Nous sommes sur le marché plusieurs jours par semaine. On arrive très tôt le matin, on cuisine sur place dans la remorque. Certains mets qui demandent plus de matériel sont préparés un peu plus tôt dans notre laboratoire.

Chaque jour, la carte change et nous proposons une dizaine de mets différents, travaillés uniquement avec des produits frais. Nous aimons privilégier les circuits courts, c’est pourquoi la grande majorité des fruits et légumes que nous cuisinons sont issus de productions locales.

L’équipe : Eric Andriol, Cécilien Marongui, Daniel Marongui et Damian Zych.

Rendre accessibles les bons produits, c’est un de nos objectifs. Avec ce concept, ce que je trouve génial, c’est que les gens puissent découvrir des plats de qualité, cuisinés avec passion, pour le prix d’un repas au fast-food !

Et puis, ce qu’on aime par-dessus tout, c’est l’échange avec les clients, pouvoir leur transmettre notre passion et leur faire découvrir des saveurs surprenantes qu’ils n’auraient jamais mangées autrement. S’ils reviennent quelques jours après et nous en redemandent, le pari est gagné !

Quelles sont vos inspirations ?

Je passe mon temps à feuilleter des bouquins de cuisine et à réfléchir à de nouvelles recettes ! Mais au-delà de mes lectures, c’est aussi mes origines et mes passions qui sont mes principales sources d’inspiration. Chez Cécibien au Marché, on propose principalement des saveurs méditerranéennes, de la côte d’Azur au Maghreb en passant par la péninsule des Balkans.

Grâce à mes parents, j’ai beaucoup voyagé en Méditerranée et ce sont des saveurs qui me plaisent. Je pense que ça a du sens sur un marché provençal de proposer une cuisine méditerranéenne dans toute sa diversité. Mais je ne m’empêche pas d’ajouter parfois quelques touches exotiques. Je me passionne notamment pour le Japon et je puise ainsi mon inspiration dans cette culture.

Queles plats réalisés ce jour-là : Taboulé de choux-fleurs – Avocat rôti, rillettes de thon au sésame – Fleurs de courgette farcies à la ratatouille – Empanadas au thon, poireaux, zeste de citron – Kefta de boeuf à l’orientale – Rouget en portefeuille, brousse au citron vert – Rocamadour AOP nature et à la truffe – Bounty revisité

Qu’est-ce qui plait dans votre concept ?

Tout d’abord, je pense que Cécibien au Marché est un concept unique en son genre, au niveau de la nouveauté : chaque jour, nous changeons tous les plats ! Nous habituons nos clients à ouvrir leurs horizons gustatifs, à changer leurs envies.

Ensuite, après avoir passé 10 années dans des cuisines, en « coulisses » des restaurants, je trouve formidable autant pour mes clients que pour moi de pouvoir être si proche d’eux. Cela crée une relation de confiance qui m’est très importante.

Finalement, la flexibilité de notre offre est une de nos grandes forces. Nos produits peuvent être dégustés à la maison, sur le bateau, à la plage, et même sur place ! En effet, depuis Mai 2017, notre équipe sert nos clients sur la terrasse du bar Le Narval, situé à quelques mètres, sur une place charmante et animée. Par ailleurs, nous répondons à de plus en plus de demandes de traiteur à domicile pour des repas d’entreprise, des anniversaires ou encore des soirées.

Des projets pour la suite ?

Pour fêter les 1 ans de l’entreprise, nous lançons notre gamme de bocaux de fruits et légumes de saison, « CéciParfait en bocal ». Nous allons également participer à la création du premier Marché Bio qui se tiendra cet été sur le port de Bandol, dans le prolongement du marché nocturne des artisans. Pour l’occasion, nous allons créer « Cécibio sur le Port », avec des produits 100% bio et une gamme sucrée plus élaborée ! À l’avenir, nous souhaiterions aussi développer nos services pour les événements privés et corporatifs. Et puis, nous avons aussi un rêve… mais on garde le suspense, nous vous en parlerons quand le moment sera venu… affaires à suivre ! »

Merci à Cécilien et toute son équipe pour cette belle découverte ! Vous l’aurez compris, on est fans de ce concept porté par de jeunes varois et on ne manquera pas de vous ternir informés de leurs projets !

Ce que j’ai aimé
  • Les saveurs originales
  • La cuisine fait-maison
  • La possibilité d’emporter les plats ou de les déguster en terrasse
  • Les prix abordables
En images…

Cécibien au Marché

Infos pratiques