Sélectionner une page

Au large de Toulon, la presqu’île de Saint-Mandrier ferme la rade, reliée au massif du Cap Sicié par la bande littorale des Sablettes. C’est ici que je vous emmène aujourd’hui en balade, dans la plus petite commune du Var, entre terre et mer. Cette boucle, qui relie la côte sud au village sur 8 km et 220 m de dénivelée, est relativement facile.

saint-mandrier_2

Départ de la plage Saint-Asile

Au départ de la plage Saint-Asile, à l’entrée ouest de la presqu’île, nous suivons le sentier du littoral en direction de la plage de la Coudoulière (panneau explicatif). Nous longeons sur quelques mètres le littoral avant de traverser un petit quartier résidentiel, puis le chemin revient en balcon sur la mer. Il faut bien suivre le balisage jaune sur toute la balade car on peut vite en dévier et il n’est pas toujours évident de le trouver…

De là, une côte facile d’accès mais relativement rude nous mène jusqu’à la pointe de Marégau. C’est ici l’une des deux petites difficultés du parcours. Rien de bien méchant si on se précipite pas.

saint-mandrier_48

Plage Saint-Asile

 saint-mandrier_5

Le sentier du littoral

La presqu’île étant en grande partie occupée par un terrain militaire, plusieurs parties de la balade longent de hauts grillages mais heureusement on revient vite au bord de l’eau ! Ainsi, depuis la pointe de Marégau, le sentier contourne la batterie du Gros Bau (peu visible). Il faut alors bien suivre le balisage jaune qui n’est pas toujours facile à trouver, le plus important est de toujours garder l’édifice militaire sur sa droite.

Plus loin, nous traversons un petit vallon avec vue sur le port et les monts toulonnais.

saint-mandrier_15

Vue sur le port de Saint-Mandrier, la Seyne-sur-mer et le Fort de Six-Fours

saint-mandrier_14

Le sentier longe un terrain militaire

Un peu plus haut nous arrivons devant l’entrée du polygone de tir de la Renardière et traversons la route pour continuer le sentier. A partir de là, la Méditerranée nous attend et on redescend tranquillement vers la plage de la Coudoulière. Le sentier est étroit et il ne faut pas se précipiter car certains endroits sont vertigineux !

Ici, le bleu de la mer contraste joliment avec les couleurs des rochers, les figues de barbarie et les pins maritimes.

saint-mandrier_16

La plage de la Coudoulière est pour nous l’endroit rêvé pour faire une petite pause bien méritée et refroidir nos gambettes dans l’eau claire et fraîche. Comme la plage n’est pas ombragée, nous avons pique-niqué plus en amont sur le sentier, à l’ombre des pins.

saint-mandrier_11

En direction de la plage de la Coudoulière

Nous reprenons notre chemin en direction de la plage de Cavalas, en longeant la Corniche d’Or sur un sentier bordé de plantes exotiques. On profite aussi des magnifiques vues sur le Cap Sicié et le rocher des Deux Frères.

saint-mandrier_20

Le rocher des Deux Frères et le Cap Sicié

saint-mandrier_26

Plage de Cavalas

En route vers la ville

Tout au bout de la plage de Cavalas, c’est un petit sentier de terre qui s’élève sur la gauche qu’il faut prendre (et non le chemin aménagé, marqué d’un panneau explicatif positionné sur la plage…).

A partir de là, nous quittons le littoral pour traverser un charmant vallon couvert d’arbustes et de fleurs colorées. Tout est calme, les papillons s’en donne à cœur joie, on est bien.

saint-mandrier_30

Arrivés face à une route goudronnée, le chemin tourne à gauche et rejoint la route principale que l’on suit sur quelques mètres. Ici, rien de très intéressant, alors on accélère le pas en suivant la route du sémaphore pour rejoindre un chemin qui redescend vers la rue Jean Aicard et le port.

On longe alors un immeuble et sur notre droite c’est toute la presqu’île de Saint-Mandrier et son port qui s’offre à nos yeux.

saint-mandrier_39

Port et colline de Saint-Mandrier

Arrivés au village, nous rejoignons le port et marchons sur le quai en direction de la colline habitée, jusqu’au chemin des mimosas dont l’entrée est marquée par le restaurant « La Baie des Anges » qui fait l’angle.

saint-mandrier_35

A partir de là, on se doute bien qu’il va falloir la passer cette colline pour retourner à la page Saint-Asile et elle nous semble bien haute. Alors, bien obligés, on se lance dans cette montée (large route goudronnée qui traverse un quartier résidentiel) qui nous rappelle que l’endurance n’est pas donnée à tout le monde, enfin surtout à moi dans ce cas là… Mais heureusement, la vue est encore une fois splendide ! On en oublierai presque les 80 mètres de dénivelée.

saint-mandrier_47

Vue sur la ville de Toulon et sa rade

Retour à la plage Saint-Asile

Dans un virage à droite, c’est sur la gauche qu’on prend le chemin des Bruyères et quelques pas plus loin, sur la droite, un étroit escalier nous attend. Oui, c’est bien lui, celui qui semble infini… Allez, courage, on y est presque !

saint-mandrier_45

saint-mandrier_42

Nous arrivons au sommet, non sans un grand soulagement et longeons un cimetière sur notre droite. Ici, plusieurs chemins se rencontrent et il faut rester attentif car les indications ne sont pas claires : sur la gauche, un « parcours découverte » s’enfoncent dans la forêt, sur la gauche encore, la route goudronnée descend jusqu’à Pin Rolland, mais nous nous devons descendre en face, vers un deuxième cimetière qui est lui aussi sur notre droite.

Nous passons une barrière verte et descendons sur ce large sentier caillouteux qui sillonne la forêt. Il est très discret mais une fois qu’on l’a trouvé on est sauvé, c’est tout droit jusqu’au quartier résidentiel de Pin Rolland puis la plage de Saint-Asile !

saint-mandrier_41

Deuxième cimetière sur la droite

saint-mandrier_40

Sentier qui descend jusqu’à Pin Rolland

La boucle est bouclée et on repart avec pleins de jolis paysages en tête, et aussi un peu de fierté d’avoir grimpé tout ça sous un soleil de plomb, en plein cagnard… ;)

En images…

Départ de la balade

Infos pratiques

  • Accès à Saint-Mandrier-sur-mer par la route : 160 km de Nice / 70 km de Marseille / 15 km de Toulon
  • Accès à Saint-Mandrier-sur-mer par la mer : Navettes maritimes depuis La Seyne-sur-Mer et Toulon
  • Départ « Plage Saint-Asile » : Depuis la Seyne-sur-mer, prendre la direction des Sablettes, continuer vers la presqu’île de Saint-Mandrier en direction de Pin Rolland, puis suivre « plage Saint-Asile » à travers le quartier résidentiel.
  • Parking gratuit le long de la plage Saint-Asile (mais vite rempli !).
  • Randonnée de 8 km et 220 km de dénivelée avec balisage jaune (comptez environ 3h de marche). L’idéal est de prendre son temps en partant en fin de matinée pour pique-niquer au bord de l’eau et finir de balader dans l’après-midi (nous avons donc mis en tout 5h).
  • Sentier à éviter lors de fort Mistral ou de conditions météo mauvaises.
itinéraire-balade-saint-mandrier