Au sud de la rade de Marseille, face à l’archipel de Riou, les roches blanches du Massif de Marseilleveyre se dessinent dans le ciel d’azur. Je vous emmène en balade, à travers la pinède et la garrigue, jusqu’à la Calanque de Callelongue !

Balade du port de la Madrague à la Calanque de Callelongue

Depuis le port de la Madrague, le sentier fleuri serpente dans la forêt. Derrière nous, les îles du Frioul s’étendent à l’horizon et se fondent dans le large panorama qui s’ouvre sur Marseille. Au loin, la silhouette de Notre-Dame de la Garde veille. Là haut, les avions en quête de Provence amorcent leur descente.

Le chemin nous entraîne vers une belle ascension rocheuse, le seul effort de la balade. Le souffle est court mais heureusement l’ombre est là. Sous les pins, il fait bon.

Nous prenons de la hauteur et passons un col. Nous voilà transportés au coeur de la nature, subitement loin de la ville, pourtant si proche d’elle. Le paysage n’est que roches, éboulis et pins, sommets vertigineux et par-terre de fleurs. Les joies du printemps. Le silence est absolu. A travers les branches, les îles nous accompagnent.

Bientôt, un autre versant s’ouvre à nous et avec lui une vue imprenable sur le port des Goudes. Charmant et authentique. Niché au creux de la roche sur un bout de terre avec au au second plan, l’île Maire et son impressionnant Pic des Gabians. Une carte postale.

Après quelques rochers en escalier, nous traversons la garrigue. Les arbres ont fait place à un désert de roches parsemé de petits buissons. Le soleil cogne. Face à nous, les falaises blanches s’offrent aux grimpeurs. Au loin, l’ancien Sémaphore nous guide. A ses pieds se cache la calanque.

Une petit descente dans un chemin caillouteux et nous arrivons à Callelongue. Baignés dans l’ambiance conviviale d’un petit village où il fait bon vivre, nous longeons d’authentiques cabanons et passons devant un restaurant à l’irrésistible parfum de cuisine provençale.

Nous poursuivons notre balade de l’autre côté de la calanque, le long du littoral. Le désert blanc et le bleu de la mer pour seul paysage. Puis l’archipel de Riou apparaît. Nous trouvons miraculeusement un petit coin d’ombre entre les rochers et décidons de nous poser là pour un pique-nique face à l’horizon. Le paradis.

Le soleil arrive. La température monte. Il est temps de rentrer au port de la Madrague. La route du littoral sera notre itinéraire de retour. Nous en profitons pour visiter le quartier des Goudes et son petit port typique. Sur le quai, une autre perspective sur Marseille s’offre à nos yeux, comme une inspiration pour de nouvelles balades.

Quelques mots sur Callelongue…

Première calanque du massif de Marseilleveyre, entre Cassis et Marseille, Callelongue est un excellent point de départ pour visiter les calanques de Marseille à pied (notamment les calanques de la Mounine et de Marseilleveyre). Elle se situe dans le 8ème arrondissement de Marseille, dans une impasse.

Bien qu’elle ne possède pas réellement de plage, la calanque de Callelongue est un lieu agréable et authentique, avec ses cabanons, son bar et son restaurant.

Accessible en voiture, il est cependant difficile d’y stationner : la route se termine là et la seule solution est de garer sa voiture le long de la route ou dans les parkings situés en amont de la calanque. Autre option : stationner du côté du port de la Madrague et prendre le bus n°20.

La Madrague de Montredon

Infos pratiques

  • Situation : La Madrague de Montredon (8e arrondissement de Marseille)
  • Parking gratuit : juste après le port de la Madrague, le long de la route du chemin des Goudes
  • Départ de la balade : en longeant la route à pied vers Callelongue sur 200 mètres, rejoindre sur la gauche le panneau d’information et passer la barrière
  • Balisage blanc-rouge
  • Distance : 10 km A/R / Durée : 4 heures A/R / Dénivelée : 300 mètres
  • Une autre idée de balade en bord de mer ? Balade du Bec de l’Aigle au Cap Canaille

 

Recommandations

  •  Balade facile et familiale
  • Chiens autorisés
  • Attention, quelques passages délicats sur des plaques rocheuses et des rochers en escalier.
  • Évitez de faire cette balade après un épisode pluvieux (roches très glissantes)
  • Attention, en été vérifiez si le massif est ouvert aux promeneurs (carte actualisée chaque jour) : voir la carte d’accès aux massifs

Cartes & guides de la balade